fr
fr en
AccueilLa Ferme de GyObjets et outils de la fermeSoufflet

Soufflet

Emplacement : sur le mur de l'abri

3 - Le bois et le fer

Soufflet
 
Ce grand soufflet animait la forge d'un martinet de la combe de Tamié.
 
De multiples martinets étaient animés par les ruisseaux ou "nants" des vallons de Tamié, de Rovagny ou de l'Ire.
La force hydraulique du ruisseau agissant sur une roue à aubes faisait fonctionner un gros soufflet attisant la braise  et  animait le marteau qui martelait le fer préalablement chauffé à blanc par dans la braise vivifiée par le soufflet.
Avec la taille du soufflet on atteint une température plus élevée et permettant de travailler un métal de meilleure qualité.
 
A proximité, un plus petit soufflet transformé en table servait aux forges des ferronniers.
La ferme comportait sa propre forge (emplacement du bureau commercial) : la forge servait pour toutes les réparations des outils et pour ferrer les chevaux, force motrice principale.
 
Ce soufflet illustre aussi l'aventure métalurgique née à Giez en 1811 : Théophile de Chevron Villette consolida l'activité du travail du fer  en Savoie en rachetant martinets, mines, forges, bois afin de créer une industrie du fer en Savoie. Il en reste les bâtiments situés en contrebas de la ferme et aujourd'hui transformé en club-house pour le golf, ainsi que le four à réverbère toujours visible. Après diverses péripéties, cette activité sera déplacée à Cran et deviendra les Forges de Crans qui auront perduré jusqu'en 2020...
 
Ce lien vers le martinet de la Ramonde donne une vision réaliste du travail du fer et du rôle du martinet et des soufflets :
 
Le pdf qui suit donnera encore plus d'explications sur les soufflets.
 
Non, ce n'était pas Alphonsine qui soufflait sur le brasier !
 
A proximité vous avez :
 
Sources :
https://www.lamarseillaise.fr/archives/les-martinets-de-forge-DALM011323
https://www.tourisme-aveyron.com/fr/decouvrir/experiences-en-aveyron/le-martinet-la-ramonde-une-incursion-ancien-temps
 
SouffletSoufflet